Sidya Touré, leader de l’UFR, a, selon des témoins quitté la salle où l’opposition était réunie ce mardi avant la fin des débats. Ce qui a donné libre cours aux commentaires. Certains allant jusqu’à imaginer que le leader de l’UFR est parti en claquant la porte. « Non, rassure une source de son parti, il s’est excusé parce qu’il devait se rendre dans la famille du DAF de Sofig qui a perdu son enfant dans un incendie ».

Il est aussi à faire remarquer qu’au moment où Sidya quittait la salle, en Côte d’Ivoire, chez son mentor Alhassane Ouattara, l’armée se mutinait. A Bouaké notamment, des barricades ont été dressées sur les principaux axes. La télévision d’Etat attaquée.

Il faut dire que ces genres d’informations ne laissent aussi pas de marbre des proches de Ouattara. Alors Sidya pouvait-il suivre comme si de rien n’était cette réunion de plus de l’opposition ? Pas sûr.

Aziz Sylla

 

Publicités