Pour s’assurer si des dispositions ont été prises pour maintenir la circulation sur le tronçon Coyah-Forécariah, le ministre des travaux publics Moustapha Naîté, y a effectué une visite ce jeudi 28 Mai. Cette reconstruction est confiée à deux entreprises, Henan Chine et la société CGC sous le financement de la banque africaine de développement et de l’Union Européenne. La durée des travaux est de 24 mois.

Ces travaux ont été lancés officiellement par le président de la République, Alpha Condé le 24 décembre 2018. Depuis lors, le travail sur le terrain a connu un grand retard comparativement à d’autres travaux lancés à la même période. Pour le ministre des travaux publics ce retard n’est pas du tout lié au dédommagement des riverains. « Le dédommagement est complètement fini. Et je peux vous rassurer que sur tout le long du trajet les gens ont été entièrement et totalement indemnisés », a rassuré Moustapha Naîté.

NAITE A COYAH. GUINEE7

Selon le ministre, « cela est dû principalement au fait que nous sommes dans un contrat où nous sommes assistés par nos bailleurs (la BAD et l’UE ndlr) donc il y a eu plusieurs difficultés au niveau du recrutement des missions de contrôle qui assurent la qualité du travail réalisé. Donc c’est ce qui a fait qu’il y a eu assez de retard dans l’exécution de cette importante route nationale », a-t-il expliqué.

Malgré ce retard, le ministre Moustapha Naïté rassure. « Aujourd’hui, nous sommes heureux de dire que les entreprises sont totalement mobilisées avec les équipements qu’il faut et les deux missions de contrôle qui vont superviser les deux chantiers sont aussi mobilisées, (…). Les avances ont déjà été payées aux entreprises depuis plus de six mois. Les missions de contrôle ont déjà été mobilisées sur le terrain, et aujourd’hui ces missions de contrôle ont déjà reçu les plans d’exécution qui sont en examen à leur niveau ». Le ministre NaÏté de poursuivre : « Nous allons veiller à ce que la route soit praticable pendant cette saison des pluies, mais aussi informer la population que les entreprises sont mobilisées, le travail est en train d’être fait », précise le chef de département des travaux publics. 

Adjinda Mafoya

Dans son intervention, Adjinda Mafoya, chef de mission du groupement CIRA / SAS/ GAUFF a déclaré ceci. « C’est un projet sur lequel il y a deux ponts à reconstruire. Un pont qui se trouve au PK 7-800 et le deuxième pont se trouve au PK 35-400. Le premier pont est d’un linéaire de 50 mètres et le second est d’environ 100 mètres linéaires. La durée des travaux est de 24 mois », a-t-il mentionné tout en précisant que c’est une route à aménager en deux fois une voie et avec une plateforme variable en agglomération ou en rase campagne.

Bhoye Barry de retour de Forécariah pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités