Quatre entreprises lauréates du prix SADEN de l’entreprise de l’année, au compte de la 3ème édition du salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN) ont reçu ce mercredi, 15 millions de francs guinéens chacune, comme première tranche de leurs prix.

C’était au siège social de l’Agence guinéenne de la promotion de l’emploi à Conakry que l’équipe organisatrice du SADEN a procédé à cette remise officielle.

Pour le contexte de cette remise, Dr Himi Deen Touré, vice-président du SADEN a expliqué qu’ « il était pour nous nécessaire de rencontrer ces lauréats pour leur remettre les premiers prix. Aujourd’hui, il y avait quatre entreprises qui étaient représentées. Qui ont bénéficié chacune d’un chèque de 15 millions. C’est-à-dire une première tranche sur un montant de 30 millions réservés ».

Avant d’annoncer qu’au-delà des aspects financiers, « ces entreprises bénéficieront aussi de formations, de renforcements de capacité, d’appuis techniques. Mais également d’un accompagnement complet en termes de stratégie, de suivi évaluation et de mise en œuvre de leurs projets ».

Enfin, il a désigné la recevabilité et la responsabilité comme des qualités attendues chez les récipiendaires. « On attend à ce qu’ils mettent en œuvre les projets pour lesquels ils ont postulé. Ça, c’est très important pour nous. Ils ont pris des engagements à travers leurs projets qu’ils veulent réaliser pour leur bien-être personnel. Mais au-delà, c’est pour le bien-être même du pays. On crée de l’emploi, on crée des entreprises, on améliore la qualité de vie des gens, on apporte des services. La deuxième chose qu’on attend, c’est qu’ils puissent être responsables dans l’utilisation des fonds. Aujourd’hui, on veut de la recevabilité. Le SADEN est exigeant sur les fonds mis à disposition aussi petits soient-ils. Pour nous, il est important que quand on prend un engagement, qu’on puisse l’exécuter. Mais au-delà, on n’est pas là pour les contrôler. Mais plus pour les accompagner et qu’ensemble, on fasse de l’entrepreunariat un levier de développement de notre pays », a-t-il affirmé.

Après avoir reçu le chèque, Ibrahima Camara, président de la coopérative des jeunes pour le développement agricole, s’en est réjoui : « je suis très content de ce prix qui va nous permettre d’augmenter nos capacités d’investissement et également notre fonds de roulement. Nous allons utiliser une partie de ces fonds dans l’achat des équipements complémentaires et l’autre partie, dans l’achat de la matière première et certains consommables. »

Même chose chez Fatoumata Soumah, qui a encouragé les organisateurs à continuer dans ce sens. « Je suis vraiment ravie d’avoir ce prix. Cette première tranche dès aujourd’hui va nous permettre à démarrer nos activités. Je remercie vraiment les organisateurs. Qu’ils continuent sur ce chemin qui aide beaucoup de jeunes à réaliser (leur rêve). Il ne s’agit pas d’avoir des idées, si vous n’avez pas d’accompagnements, ou quelqu’un qui puisse vous pousser, ça n’a aucun sens », a-t-elle dit.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com