Ce vendredi soir les forces de l’ordre lancent des bombes lacrymogènes pour disperser des jeunes qui s’attaquent aux édifices publics et autres biens privés dans la sous-préfecture de Sangarédi. Ici depuis hier de nombreux jeunes venus de la périphérie protestent contre une coupure d’électricité suite à une panne. La police, le siège de la banque SGBG et d’autres édifices ont été saccagés. La situation reste tendue.

Focus de guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire