Le premier forum international pour le financement durable de la sécurité sanitaire en Guinée, a pris fin, ce jeudi 16 janvier 2020 à Conakry. Le ministère de la santé et l’OIM-Guinée, organisateurs de ce forum ont soumis plusieurs projets au secteur privé. Selon eux, le secteur privé s’est engagé de les cofinancer.

Parmi les projets soumis, figurent le projet de transport des produits de santé partout où besoin est ; le projet qui consiste à mettre un fonds d’urgence à la disposition des différentes préfectures pour en cas d’épidémie avant que la communauté internationale ne se mobilise pour les premières interventions. Mais aussi le projet de construction du siège de l’Agence nationale de sécurité sanitaire.

“Donc, en quelque sorte, ce sont les projets qui ont été soumis et qui ont tous acquis l’adhésion de nos partenaires. Ils se sont engagés à les cofinancer’’, a fait savoir, Dr Mohamed Lamine Yansané, conseiller principal du ministre de la Santé.

Abdoul Karim Diallo, au nom du secteur privé a lu une déclaration d’engagement. Huit points d’engagements sont mentionnés dans la déclaration. Il s’agit, entre autres :

●Le secteur privé à une participation plus efficace à la gestion des urgences sanitaires et au renforcement du système de santé de la République de Guinée à travers un cadre de structure dénommé Alliance pour la sécurité sanitaire en Guinée.

●Les patrons des entreprises privées à utiliser leurs réseaux d’influence pour mobiliser ou faire un plaidoyer auprès des décideurs en faveur des éléments clés nécessaires à la préparation et la réponse.

●Le secteur privé à encourager le développement continu d’idées innovantes et des solutions pour améliorer les efforts de préparation, d’intervention et de rétablissement en cas d’urgence.

Pour Mme Fatou Diallo N’diaye, cheffe de mission OIM Guinée, Coordinatrice résidente a. i du système des nations unies en République de Guinée, “nous avons montré qu’en restant unis dans l’action, nous sommes capables d’atteindre de plus grands résultats. Ce forum nous a offert l’opportunité de rassembler plusieurs acteurs nationaux et internationaux et échanger sur les préoccupations majeures au financement de la sécurité sanitaire en Guinée dans un contexte de rareté des ressources financières “, dira-t-elle tout en rassurant que le système des nations unies continuera à accompagner la Guinée.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités