Quatre vingt dix sept (97) jours après son déclenchement, l’incendie du Puits de gaz naturel SA-2, à 70 km de Dakar, la capitale, à proximité de la localité de Gadiaga qui abrite le centre de production, a été éteint dans l’après midi du jeudi 25 mars 2021, avec la maitrise de l’arrivée du gaz. Les techniciens de la compagnie américaine Haliburton appuyés par le personnel local de Fortesa ont réussi à rendre le puits inactif, à la troisième tentative.

Des sources proches des opérations annoncent que, pour le moment, le puits est sous surveillance le temps de voir son comportement avant que l’incendie ne soit déclaré définitivement maitrisé.

En termes de coût, les travaux vont certainement dépasser le montant initialement annoncé de 1,8 milliard de Francs CFA (environ 4 millions USD), compte non tenu de la perte d’une grande quantité de gaz de ce réservoir qui  s’est révélé très riche.
L’incendie s’était déclaré le 19 décembre 2020, à la suite de travaux de forage qui a coûté la  vie à l’ingénieur américain Henry Gunning, conducteur des opérations. Un gendarme en service sur le site a aussi perdu la vie par noyade dans le bassin d’eau de 4000 M3 creusé dans le cadre des opérations d’extinction.

Source: WESTAF MINING