Suite à la publication des sextapes à Labé impliquant des élèves, le ministre de l’Enseignement préuniversitaire et de l’alphabétisation, Guillaume Hawing, décide d’envoyer une mission sur place pour savoir ce qui se passe. Il a fait cette annonce, ce jeudi 23 décembre 2021, à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a organisée à Conakry.

Pour le ministre, la décision interdisant les téléphones dans les établissements d’enseignement a sa raison d’être.  « Si tu es un père de famille, t’as un enfant qui a un téléphone tu vas applaudir cette décision parce qu’on sait comment les élèves sont accrochés au téléphone. Et vous savez tous les dégâts aujourd’hui que l’utilisation des téléphones cause aux parents et cause même au pays parce que vous voyez des vidéos qui circulent. Vous connaissez le cas de Labé, combien de jours on n’a pas fait de cours ? Finalement les gens commencent à nous donner raison. Combien de vidéo circulent dans la rue ? Nous étions obligés d’abréger [plutôt anticiper] les congés là-bas (Labé) », explique-t-il.

« L’école a pour nom centre d’instruction, d’éducation. (…), vous comprenez une fois encore pourquoi le département interdit les téléphones à l’école », insiste Guillaume Hawing.

A la question de savoir si des sanctions sont envisagées pour les personnes impliquées dans les sextapes à Labé, Guillaume Hawing, estime que, « pour le moment nous ne pouvons pas vous dire quelles sont les sanctions qui seront prises.  Qu’est-ce qu’on doit faire ? Il y a une commission dirigée par le chef de cabinet qui doit aller là-bas (Labé), écouter, chercher à savoir ce qui s’est réellement passé. La commission va bouger demain (vendredi), la commission va revenir, à l’issue de ça, nous saurons ce que nous allons faire ».

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199