« Récemment sur les réseaux sociaux, il y a eu beaucoup de publications, d’injures, de sextapes. Hier (samedi 18 décembre), chez nous à Labé, c’était à la une durant toute la journée », a déclaré El Hadj Badrou Bah, premier imam de la grande mosquée de Labé.

Ce samedi 18 décembre, la publication des sextapes sur les réseaux sociaux ont perturbé les cours dans plusieurs écoles privées de la ville de Labé.  Ce dimanche à la clôture de la 6ème édition du festival du Fouta, El Hadj Badrou Bah, s’est exprimé sur ce phénomène qui secoue la ville de Karamoko Alpha Mo Labé.

« Si les valeurs culturelles peulh se maintiennent, ces choses vont s’arrêter parce que ce n’est pas dans nos mœurs. C’est des pratiques prises ailleurs. Nos valeurs culturelles nous enseignent le respect de la pudeur. Se filmer nu et envoyer les images à des personnes, nous n’avons pas hérité ça », a expliqué l’imam.

« Nous ne devons pas abandonner notre culture parce que c’est elle qui fait de nous ce que nous sommes. Certes, le brassage culturel n’est pas mauvais pourvu que nous prenions les bonnes choses chez les autres et que nous n’abandonnions pas nos mœurs », a conseillé, le religieux.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199