Absent hier lors de la cérémonie d’ouverture des assises du conseil national des jeunes de son parti, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR) s’est racheté en présidant, ce samedi 7 septembre, la cérémonie de clôture de cette rencontre qui a réuni les responsables des jeunes de ladite formation politique à travers le pays.

Prenant la parole à cette occasion, l’ancien Premier ministre, Sidya Touré a d’abord mis un accès particulier sur le processus électoral qui, selon lui, est un problème majeur en République de Guinée.

“Nous n’avons jamais eu depuis 2010 des élections, je ne parle pas de transparentes, mais d’élections acceptables en Guinée. Tout est faux. Vous avez des chiffres qui sont balancés à gauche et à droite et qui nous entraînent dans des résultats qui sont pré-établis, faisant en sorte de faire croire à tout le monde que l’UFR est en train de perdre ses militants tous les jours. Ce sont des résultats fabriqués”, a-t-il déploré.

Plus loin, le président de l’UFR s’est également penché sur l’engagement politique de ses militants et sympathisants, qu’il considère comme la clé de voûte de leur combat politiqu.

“Vous ne pouvez pas être dans un parti politique, dit-il, et surtout y assumer des responsabilités, si vous n’êtes pas engagé. Cela ne sert à rien”.

“C’est la raison pour laquelle, je dis de la manière la plus claire. Ceux qui estiment qu’ils ne peuvent pas s’engager pour des raisons qui font que le parti fonctionne aujourd’hui, n’ont qu’à se démettre… nous avons à combattre les forces du mal dans ce pays qui ont fini de détruire ce pays et qui veulent persévérer”, a ajouté Sidya Touré.

À noter qu’au cours de cette rencontre, l’ex haut représentant du chef de l’État a procédé à la validation des 112 membres du Conseil national des jeunes de son parti et du nouveau bureau exécutif national de la jeunesse, qui est composé de 73 membres et présidé par Badra Koné, deuxième vice-maire de la commune de Matam.

 Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire