“On s’est attaqué à mon véhicule, parce qu’on a lancé du gaz lacrymogène en direction du chauffeur, il a perdu le contrôle du véhicule. On en est sorti heureusement. Moi c’est un passant qui m’a embarqué jusqu’à l’aéroport. Mais non seulement ma voiture a été plus ou moins saccagée, on a cassé les vitres, détruit tous les pneus, heureusement que les jeunes étaient là. Mais le véhicule qui transportait également mes gardes du corps, un pick-up, a été complètement saccagé”, a réagi Sidya Touré au retour de la marche dispersée du FNDC, ce 14 novembre.

Selon lui, “on s’est attaqué à tout le monde, mais mon cortège a été particulièrement visé. Et cela répond à une nouvelle mission du nouveau ministre de la sécurité, qui est chargé d’agresser Sidya Touré, parce que, peut-être l’autre n’avait pas bien réussi’’.

À la question de savoir s’il compte porter plainte à la justice pour cet acte, le leader de l’UFR a répondu en s’interrogeant : “ceux qui ne sont pas capables de répondre à des plaintes concernant l’assassinat des Guinéens, vous croyez que la plainte concernant la destruction de deux véhicules ça peut porter fruit ?”

Avant d’ajouter : “Par acquit de conscience, on prendra quelqu’un pour venir regarder tout cela et quand ça sera fini, nous déposerons le dossier. Mais c’est vraiment pour la forme, nous n’attendons rien de cela. Parce que, nous sommes à plus de 100 morts et jusqu’à présent je n’ai pas vu de plainte aboutie, ce n’est pas pour deux véhicules détruits de monsieur Sidya Touré que la justice va être rendue”.

Lire ausssi: Après Alpha grimpeur, Sidya sprinter ?

Lire aussi: Manifs du FNDC/ Le général Sidya abandonne troupes et…voiture ! (Images)

Mohamed Soumah pour guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici