Au moins 80 personnes ont été tuées dans l’explosion d’un dépôt de carburant vendredi soir dans la zone industrielle de Freetown, la capitale de la Sierra Leone, en Afrique de l’Ouest.

« Nous avons récupéré 80 corps du site de l’accident la nuit dernière avec nos ambulances », a déclaré à l’AFP un membre de la Croix-Rouge, précisant que les opérations de secours se poursuivaient samedi matin.

Un infirmier de l’hôpital où les victimes ont été acheminées a confirmé à l’AFP le nombre de morts, précisant également avoir reçu beaucoup de femmes, hommes et enfants avec « de graves blessures ».

Selon des témoins oculaires, l’explosion a été provoquée par un véhicule qui a pris feu dans une station-service suite à un accident de la route. Le feu s’est ensuite propagé dans le quartier.

Plusieurs corps calcinés ont été découverts dans des voitures et dans les rues adjacentes.

Le vice-président sierra-léonais, Mohamed Juledh Jalloh, s’est rendu samedi matin sur place, accompagné d’une délégation.

AFP