Souleymane Keita

Hier lundi, Emmanuel Macron, le président français, a adressé une lettre de félicitation à son homologue guinéen, Alpha Condé, pour sa réélection. Dans un entretien accordé à notre rédaction, l’Honorable Souleymane Keita, député de la majorité, pense que cette lettre de Macron « n’est pas une situation extraordinaire qui puisse susciter tant d’interrogations ».

Selon lui, féliciter un président élu, « c’est une règle ordinaire que chaque fois que des élections se passent, la logique voudrait qu’on se félicite mutuellement. Ce qui est juste une manière d’exprimer sa solidarité, dans le cadre du concert des nations. Mais ce n’est nullement pas une caution pour crédibiliser ou non une élection », a déclaré Souleymane Keita, ce mardi 1er décembre 2020.

Par ailleurs, le député Keita s’est prononcé sur l’affaire de 200 milliards GNF qui auraient été détournés par la ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Zénab Nabaya Dramé. Interrogé sur une éventuelle enquête parlementaire sur cette situation, Souleymane Keita précise que « pour le moment, ce n’est pas une question qui est à l’ordre du jour, chez nous ».

Par rapport au communiqué du gouvernement qui a soutenu la ministre Zénab Nabaya, Souleymane Keita n’a pas souhaité dire quelque chose ; d’autant plus qu’il n’est pas membre du gouvernement. Toutefois, il souligne qu’« il est important que les choses soient clarifiées, pour permettre d’éclairer la lanterne des uns et des autres. La gouvernance du Professeur Alpha Condé est inscrite dans la logique de la transparence et de la gestion efficiente des biens de l’Etat. Donc, nous avons besoin que lorsque des soupçons de ce genre existent, que des informations nécessaires soient données, afin d’éclairer tout le monde », a-t-il laissé entendre.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199