Le porte-parole du gouvernement guinéen, le ministre d’Etat, ministre de l’Industrie et des PME, Tibou Kamara, face à la presse, jeudi à Conakry, a donné son avis face à la suspicion de Cellou Dalein Diallo par rapport à la libération de certains cadres de l’opposition.

Selon le ministre, il ne s’agit aucunement d’une stratégie d’implosion de l’UFDG. « Il n’y a pas à commenter un commentaire. Moi je constate que la justice dans la sérénité, dans le respect de l’autorité de la justice et de l’indépendance des magistrats, fait un travail qui est en train de produire des résultats. Parce que nous ne sommes pas à la première vague de libération. Peut-être que les personnalités auxquelles vous faites allusion, elles sont beaucoup plus connues que le citoyen anonyme ou d’autres qui dans le cas de l’instruction des mêmes affaires ont eu à recouvrer la liberté. Moi je pense qu’il appartient à chacun d’entre nous d’avoir confiance en nos institutions ; en particulier en notre justice qui a fait la preuve à travers d’autres cas. La preuve de son indépendance, de sa maturité et de sa responsabilité. C’est à elle qu’il appartient de libérer, d’arrêter et d’interpeller. C’est elle qui instruit en toute indépendance les différentes affaires et rend souverainement les décisions conformes aux lois de la République et à l’intime conviction des magistrats », a déclaré le ministre.

Pour rappel, Cellou Dalein, récemment, commentant la libération de certains cadres de son parti, a mis en garde ses militants. « Aujourd’hui, il se peut qu’il [Alpha Condé] change de stratégie. Il va essayer de miner le parti de l’intérieur en essayant d’utiliser des militants un peu essoufflés par la lutte et qui ont envie peut-être d’aller à la soupe », a-t-il alerté.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com