À peine élu à la tête de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG), ce mercredi, à l’issue d’un congrès électif qui a duré trois jours, Abdoulaye Sow a, en peu de mots, décliné les grandes lignes que cette centrale syndicale suivra sous son règne.

« L’USTG sera une grande solution pour ce pays, nous allons être un syndicat hautement responsable, ayant comme partenaire, l’État et le patronat. Nous avons une seule valeur, c’est le dialogue autour de la table, dans le respect mutuel. Nous ne sommes pas des ennemis, ceux qui sont dans les coulisses, qui vont dans les bureaux pour dire que l’USTG qui est en train d’être créée est l’ennemi du gouvernement, c’est faux. Nous ne serons jamais ennemis du gouvernement, mais nous allons faire en sorte que nous jouions notre rôle régalien, celui qui consiste à défendre le travail et les travailleurs », a déclaré le tout nouveau secrétaire général de l’USTG, à l’entame de ses propos.

Selon lui, « il faut que les travailleurs soient très courageux, parce qu’on va chercher à vous manipuler pour dire ne suivez pas le bureau, ce sont des gens qui sont contre vous. Je le dis à la face du monde, que nous ne sommes contre personne. Nous serons une centrale responsable, qui va assumer ses responsabilités et j’insiste, toutes ses responsabilités ».

De son côte, le secrétaire général sortant et actuel président d’honneur de l’USTG, Louis Mbemba Soumah, estime qu’aujourd’hui cette structure a franchi un grand pas. « Il est vrai qu’elle (l’USTG, ndlr) a un long chemin à parcourir, mais c’est sûr et certain que ce chemin sera débroussaillé comme il le faut et l’USTG arrivera à destination dans les meilleures conditions. Et pour cela, nous allons commencer par nos frères et sœurs enseignants, la bagarre a commencé et nous allons la terminer et nous aurons la victoire, inch Allah. Tout ce que nous vous demandons, c’est d’être uni comme un seul homme » a-t-il fait savoir.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com   

Publicités