C’est une rocambolesque affaire de vol qui s’est déroulée dans la préfecture de Mali, où des militaires en service au camp d’infanterie de ladite localité sont impliqués. Au moins, sept militaires sont interpellés en attendant la fin des enquêtes a appris Guinee7.com

Depuis quelques semaines, les commerçants de la préfecture de Mali sont victimes de vol dans leurs magasins. Le dernier cas de vol fait état d’une dizaine de boutiques cambriolées. Au cours de ce cambriolage, plusieurs biens avaient été emportés. Le samedi dernier, dans une soirée dansante, un jeune a aperçu son téléphone volé lors d’un cambriolage d’une boutique dans les mains d’un militaire. Le jeune homme a ainsi demandé au militaire de lui prêter le téléphone afin de prendre des photos avec, il confisquera le téléphone qu’il confia  au gérant de la boite de nuit avant de disparaître de la soirée pour éviter tout affrontement dit-il.

Le lendemain, la nouvelle se propagea dans la ville, le propriétaire du téléphone, le propriétaire du magasin où le téléphone a été volé et certains commerçants accompagnés de la chambre de commerce préfectorale de Mali, ont porté l’affaire devant le maire de la commune urbaine de Mali, qui a son tour les a renvoyés devant le préfet.

Interpellé sur le sujet, le commandant du camp d’infanterie de Mali a instruit d’interpeller le militaire concerné. A son interpellation, ce militaire dont nous ignorons pour l’instant l’identité a déclaré avoir acheté le téléphone avec un tiers qui, à son tour sera aussi interpellé par la gendarmerie qui plaça le prévenu en détention préventive au camp pour faute d’effectif.  

Le camp a annoncé ce Lundi 23 septembre, que le prévenu s’était échappé du violon. Une nouvelle qui a suscité la colère noire des populations de Mali,  qui s’étaient  fortement mobilisées pour  faire des séries de manifestations.  Suite à la décision du commandant du camp d’infanterie de mettre aux arrêts les sept hommes de garde, les populations ont renoncé à leur manifestation. Actuellement, les sept militaires sont tous en détention au camp d’infanterie de Mali.

Ces informations ont été confirmées par le maire de la commune urbaine de Mali, Abdoulaye Filly Diallo qui a confié qu’en attendant la fin des enquêtes, les seuls  responsables des différents vols perpétrés dans les boutiques et magasins des  commerçants, sont ces militaires détenus.

Les commerçants victimes de vol sont en train d’évaluer leurs pertes.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici