Deux personnes ont trouvé la mort par fusillade au cours d’un mariage religieux, vendredi, 27 novembre 2015, à Madina, un village du district de Kona 2 dans la préfecture de Tougué, rapporte le correspondant de l’AGP dans la localité.

Ce sont des plombs partis d’un fusil de fabrication locale, tirée par un membre de la famille du marié, qui ont atteint les deux victimes.

De tradition dans cette partie du Fouta, après avoir accepté de donner une fille en mariage, les règles voudraient qu’on alerte la donation par un coup de fusil.

Selon la déclaration du maire la Commune Rurale (CR) de Kona 2, El hadj Abdoulaye Diallo, «après constat et enquêtes préliminaires de la Compagnie de la Gendarmerie Nationale de Tougué sur les lieux, c’est au cours d’un mariage religieux, après avoir donné la fille en mariage, comme il est de coutume au Fouta Djallon, maître Mamadou Diouldé, menuisier de son état, a été chargé de tirer le coup de fusil. Les plantes de manioc et leurs feuillages gênant la vision à distance, le tireur lève son arme et lâche le coup de feu qui ôte la vie à deux personnes, une sœur et une des marâtres du tireur. Les deux femmes sont mortes sur place».

Pour l’heure, le maire de Kona 2 a interdit tout coup de feu à l’occasion des mariages religieux dans sa juridiction jusqu’à nouvel ordre.

En attendant, le tireur, présumé meurtrier se trouve dans les locaux disciplinaires de la Gendarmerie pour des fins d’enquête.

AGP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici