Le Commissaire divisionnaire, Aboubacar Fabou Camara, directeur  général de la police judiciaire (DPJ) et Mohamed Lamine Simakan ont été cités à comparaître devant le tribunal correctionnel du tribunal de première instance de Dixinn, ce jeudi 19 mars 2020. Cette citation directe a été initiée par M. Sekou Koundouno et Ibrahima Diallo, tous membres du front national pour la défense de la constitution (FNDC).

Ces responsables du FNDC poursuivent le directeur général de la DPJ pour “violences volontaires, atteinte à la vie privée, violation de domicile, destruction de biens et atteinte aux libertés individuelles”. Ces faits sont prévus et punis par les articles 240, 358, 523, 643, 644 et 647 du code pénal guinéen.

A cette première audience, c’est la caution de consignation qui a fait l’objet de débat entre le ministère public et les avocats de la partie civile. La partie  civile initiatrice de la citation a proposé 500 mille GNF comme montant de consignation. Une proposition qui a été appuyée par Boubacar 1 Bah qui représente le parquet dans ce dossier.

Après ces propositions, le juge Alphonse Charles Wright, a fixé le montant à 500 000 GNF pour mettre l’action publique en mouvement dans cette affaire. Il a ensuite renvoyé le dossier pour le 2 avril prochain pour la suite.

Avant le renvoi du dossier,  le juge Alphonse Charles Wright a fait observer au ministère public  que “dans le primitif, Aboubacar Fabou Camara et  Mohamed Lamine Simakan n’ont pas daigné comparaître “. Ensuite il demandé au procureur de faire en sorte que les prévenus soient présents à l’audience prochaine par respect pour le tribunal.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199 

Publicités