Le tribunal de première instance de Kaloum a donneé son verdict, ce mardi, dans le procès contre le politicien Fodé Baldé et le journaliste Mohamed Bangoura.

Après avoir reconstitué les faits poursuivis, sur la base de la cyber-
sécurité et la protection des données à caractère personnel en
République de Guinée, en délit commis par voie de presse, le tribunal a reconnu les prévenus coupables d’offense au président de la
République et de complicité.

Par conséquent, il les condamne chacun au payement d’une amende de
trois millions de francs guinéens et à la publication de la déclaration
du tribunal sur le site mosaiqueguinee.com.

Selon l’avocat de la partie civile, Me Lancei Doumbouya, le droit a été
dit en partie dans cette décision de justice. « Malheureusement,
contrairement à la lettre de constitution qui a été déposée, le tribunal a estimé que l’AJE (Agent Judiciaire de l’État, Ndlr) est indésirable, alors
que la lettre de constitution est déposée au nom du chef de l’État »,
a-t-il souligné.

De son côté, Me Mohamed Traoré a, au nom du pool des avocats de la défense, déclaré : « Nous nous réjouissons du fait que le montant de
l’amende qui a été fixé n’est pas aussi excessif que cela, mais nous
allons discuter avec nos clients de l’opportunité de faire appel ou
pas ».

À noter que ce verdict a tout de même suscité de la joie chez des
militants de l’UFR présents, qui disent préférer l’amende à la prison.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire