Les associations de professionnels des médias ont choisi leurs représentants au Conseil national de la transition (CNT).  Le choix s’est déroulé, ce lundi 15 novembre 2021, à travers un vote qui s’est tenu à la maison de la presse.

« Nous avons décidé que nos représentants seront désignés par voie de vote et ses opérations de vote se dérouleront en toute transparence devant un huissier de justice et devant vous-mêmes et vos caméras », a déclaré, Amadou Tam Camara, président de L’AGUIPEL.

Au total il y avait six candidats pour les deux postes. Au terme du vote, Asmaou Barry, de l’Association des professionnelles de la communication africaines (APAC- Guinée) a été élue avec 8 voix contre 2 bulletins nuls sur les 10 votants. Quant à Yamoussa Sidibé, de l’Association des journalistes de Guinée (AJG), il a obtenu 6 voix contre 3 pour son challenger, Abdoulaye Bah et un bulletin nul au second tour.

Après son élection, Yamoussa Sidibé, a dit qu’une fois au CNT, « je m’appliquerais en sorte que nous soyons présents, que les journalistes de Guinée soient présents à la prise de décision, que les journalistes guinéens soient présents dans cet objectif de refondation de l’Etat guinéen, qu’ils soient là pour travailler à assouvir les attentes de la population guinéenne.  Parce qu’une fois conseiller au CNT, je ne serais plus là en tant que journaliste. Je serais conseiller de la nation. Et dans ce sens, je m’appliquerais à apporter quelque chose à la nation guinéenne et peut être plus loin que la nation guinéenne, plutôt à l’Afrique.  En prenant de bonnes décisions, en faisant en sorte que la Guinée soit sous les projecteurs ».

Quant à Asmaou Barry, elle a déclaré : « j’espère pouvoir relever le défi pour mériter la confiance qui a été placée en moi en ce jour ; en me désignant représentante de la presse au sein du CNT. Je le disais dans la salle, je comptabilise plus de 11 ans d’expérience dans le métier de journaliste et de communication mais ces 11 ans sont suffisants pour que je puisse mesurer l’enjeu et tous les défis qui se posent aujourd’hui à la presse guinéenne, tous les problèmes qui assaillent la presse guinéenne. »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199