Sur sa page Facebook, le président du Conseil national de la Transition (CNT), après le vote des Conseillers qui fixe la transition à 36 mois, au lieu de 39 proposé par le président du CNRD, Mamady Doumbouya, a écrit ce qui suit.  « Nos analyses ont permis de mettre en lumière, que les délais proposés pour l’exécution des différentes activités et tâches, ne peuvent et ne doivent pas faire l’objet de cumul ou d’addition, mais plutôt, l’objet d’une perception de leur concomitance ou leur coexistence, entendu que ce sont des entités séparées qui feront le travail, compte tenu de leurs domaines respectifs de compétence et selon les règles de la simultanéité ou de la concordance chronologique. Il n’y a donc pas lieu de craindre, selon nos constats, qu’il y ait débordement ou glissement du chronogramme, sauf force majeure, en tant que fait du Tout- Puissant ».

Mais avant, il a dit « 𝟑𝟔 𝐦𝐨𝐢𝐬, 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐥𝐚 𝐫𝐞𝐟𝐨𝐧𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐧𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐩𝐚𝐲𝐬! Le Créateur de l’univers, dans son infinie magnanimité, a offert encore une fois, à notre pays la Guinée, une opportunité rare, que nous devons saisir et exploiter judicieusement, de manière à renforcer sans cesse les fondements de notre nation, par les divers outils du progrès, de la paix et de la prospérité. Ce chronogramme est le fruit de rencontres successives, organisées par le Gouvernement, depuis janvier 2022, qui ont instauré un dialogue fécond et productif avec les coalitions des partis politiques, les organisations de la société civile, les centrales syndicales, les confessions religieuses et les organes de presse ».

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.