C’est dans un complexe hôtelier de Conakry, que s’est ouvert ce mercredi 27 novembre, sous l’hospice du ministère de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail à travers l’Agence guinéenne de la promotion de l’emploi (AGUIPE), l’atelier d’appropriation par le comité de pilotage national, du rapport provisoire de la nouvelle politique de l’emploi.

Organisée en collaboration avec le bureau international du travail (BIT), Cette réunion qui va s’étendre sur trois jours (27 au 29 novembre), va regrouper des cadres de plusieurs départements ministériels, d’organisations syndicales, associatives, et leur permettra de prendre connaissance dudit projet et d’amender son contenu déjà réalisé provisoirement par le comité technique dressé par le ministère de tutelle.

Sekouba Mara, directeur de l’AGUIPE a tout d’abord défini ledit document en ces termes : « il faut dire qu’un document de politique est un cadrage, une vision, une perspective sur une période de 5 à 10 ans qu’un Etat donne sur ses ambitions à orienter les interventions dans un domaine spécifique. »

Avant d’indiquer que « ce document vient corriger une difficulté que les interventions dans le domaine de l’emploi ont connu ces dernières années (…) Il a été mandaté  au comité technique que je dirige auprès  du ministère, à travailler en collaboration avec un cabinet qui a été recruté avec un accompagnement du BIT, du bureau du travail à Dakar, qui nous a donné un expert, qui a travaillé d’arrache-pied, à nous accompagner à recruter un cabinet  qui a produit avec  toute l’équipe un rapport qu’on pourrait présenter au comité national mis en place par arrêté ».

Rappelant aussi que le dernier document de politique de l’emploi remonte à 2005, il signalé que : « pour nous, c’est un jour qui nous donne l’espoir sur l’élaboration enfin d’un document aussi important, qui orientera dans le futur les orientations dans le domaine de l’emploi en Guinée. »

Estimant de prime abord que « La question de l’emploi, est une question centrale. Parce que tout le monde aspire à un emploi décent. Faut-il le rappeler que cet emploi décent mérite d’être dans un ordre ; une organisation est toujours nécessaire et une politique nationale est toujours indispensable pour permettre à chacun de se sentir intéressé par l’emploi », le secrétaire général du ministère de l’Emploi et du  travail, Michel Koivogui, a dit que : « nous sommes très fiers et très contents au niveau du département que la Guinée sera dotée désormais d’une politique nationale de l’emploi, qui va être le fruit d’une concertation de tous les acteurs du territoire. »

Il a exhorté les uns et les autres à avoir « un regard sans pitié » sur le document en question.

 « nous sommes ici parce que la question d’emploi est une question d’importance mondiale », a conclu Jean Ndenzako, representant de l’OIT.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici