Cheick Tidiane Traoré

‘‘Compte tenu du décalage entre l’objet de votre lettre et son contenu, je tire la conclusion que vous mettez fin unilatéralement à la collaboration entre le MPR et l’UFR’’, telle est la quintessence de la lettre adressée par Cheick Tidiane Traoré, président du MPR et jusque-là chargé de communication de l’UFR, parti de Sidya Touré. Dans un langage moins politique, on pourrait dire que comme le feu Briqui Momo, Rougui Barry, Ousmane Kaba, Makalé Traoré, excusez du peu, Cheick aussi se barre laissant le roi Touré, pardon le président Touré avec ses inconditionnels (excusez de l’euphémisme !)

Conakry, le 8 mai 2014

A Monsieur le Président de l’UFR

Conakry

Monsieur le Président,

J’accuse réception du courrier en date du 30 avril que le Secrétaire Général de votre parti m’a adressé, relatif à la réévaluation de la collaboration qui lie le  MPR à l’UFR, suite à la publication par voie de presse de mon article intitulé « LES ACTEURS POLITIQUES GUINEENS  NES APRES 1958, ARRETEZ VOS CALULS, TROIS CHANTIERS IRREFRAGABLES VOUS INTERPELLENT ».

Ce courrier me fait constater avec une réelle surprise que votre parti a unilatéralement décidé de rompre notre collaboration.

Prenant acte de ce qui précède, je tiens à vous signaler que dans l’équivalence des formes, c’est le Président de l’UFR qui devrait en principe s’adresser à celui du MPR pour la réévaluation de la collaboration entre nos deux formations politiques. Aussi, je tiens à vous préciser que l’affirmation « Cette vision politique exprime le rejet des hommes politiques guinéens dont la naissance, comme notre Leader, est antérieure à la période de prédilection qui est la vôtre. » contenue dans la lettre qui m’a été adressée est dénuée de tout fondement.

Par ailleurs, sauf erreur de ma part, je ne me souviens pas avoir passé un accord avec vous m’interdisant l’expression de l’opinion du MPR.

S’agissant des responsabilités que j’ai assumées au sein de la Cellule de Communication de l’UFR, j’estime les avoir accomplies avec beaucoup de succès, dans le cadre de la promotion de l’image et de la réputation de votre parti et de son Leader.

Enfin, compte tenu du décalage entre l’objet de votre lettre et son contenu, je tire la conclusion que vous mettez fin unilatéralement à la collaboration entre le MPR et l’UFR.

Vous en souhaitant bonne réception, veuillez recevoir Monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.

LE PRESIDENT DU MPR

Honorable Cheick Tidiane TRAORE