Le président élu de la Guinée Bissau était l’invité de France24, ce mardi. L’occasion a été saisie par la journaliste pour lui poser une question sur les propos jugés malveillants de Embalo envers Alpha Condé, le président guinéen. ‘‘Aujourd’hui, je ne me permets pas de parler de mon homologue. Alpha, aujourd’hui, c’est mon homologue. On aura l’occasion d’un tête-à-tête. J’ai le respect pour la fonction du chef de l’Etat que je suis aujourd’hui. Donc je ne vais pas me permettre. Il y a une chose qui est la campagne. Il avait son choix, c’est normal, je respecte son choix. Et aujourd’hui, il y a l’Etat qui est au-dessus de nous deux. Et nous sommes des voisins immédiats, il y a les choses qui nous lient. C’est les deux pays, les deux peuples. Mes sentiments personnels ou ses sentiments personnels envers moi, ça n’a rien à voir entre les deux Etats. Avec le président Alpha Condé, nous sommes obligés de composer’’, a répondu le président bissau-guinéen qui attend la validation de son élection par la cour suprême de son pays.  

On se rappelle que juste élu, Umaro Sissoco Embalo n’avait pas hésité d’accuser le président guinéen d’avoir tout fait ‘‘pour que je ne sois pas président’’. Ses accusations, il les avait poussées jusqu’à dire qu’‘‘en Guinée Conakry, les manifestants sont tués même dans les cimetières. La Cedeao n’a pas dit un seul mot là-dessus’’.

Quelques temps après, il s’était amendé dans la presse sénégalaise : ‘‘Nous sommes aujourd’hui les homologues avec le président Alpha Condé. Il s’agissait des mots de la campagne électorale. Je ne peux pas me permettre de dire quoi que ce soit contre lui. D’ailleurs nous allons nous retrouver. Le président Alpha Condé a l’âge de mon père et en Afrique cela compte beaucoup. Même si nous nous sommes mal compris, nous sommes des homologues et des voisins immédiats.’’

Il faut dire que Umaro Embalo qui, de plus en plus, abandonne son keffier, est rattrapé par la realpolitik. Et comprend qu’il ne peut pas se mettre à dos le président de l’une des trois puissances francophones de la CEDEAO : La Guinée.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com   

Publicités