Un réceptif hôtelier de Conakry a servi de cadre à l’ouverture d’un atelier de formation sur les « enjeux et perspectives du secteur minier guinéen » au bénéfice d’une cinquantaine de journalistes issus de la presse publique, privée et internationale.

Organisé par le ministère des Mines et de la Géologie en collaboration avec la structure Wassolon agency communication, cet atelier qui va s’étendre sur trois jours ( 24 au 26 juin), va permettre à ces hommes de médias, à travers une vingtaine de sous-thèmes développés par des cadres du ministère des Mines et des expert internationaux, d’être édifiés sur le fonctionnement de ce secteur porteur de croissance.

Selon le directeur général de la structure Wassolon agency communication, Aboubacar Diallo, « cet atelier intervient à un moment où le secteur minier connaît plus d’intervenants. Plus de résultats en termes de volume d’extraction et d’importation, d’emplois générés, d’outils au service du contenu local et du développement local ».

Invitant les journalistes à mieux s’approprier ses connaissances, il a souhaité la continuation de ce partenariat fructueux. « Pour sa part, la structure Wassolon agency communication saisit cet instant solennel pour remercier le département des mines et de la géologie… Nous espérons ainsi voir continuer cette collaboration empreinte d’une confiance mutuelle et porteuse d’esprit pour les journalistes guinéens », a-t-il espéré.

Pour Saadou Nimaga, secrétaire général du ministère, « toutes les actions, toutes les informations, toutes les décisions liées à ce secteur doivent être traitées avec la plus grande attention et un minimum de maîtrise et de compréhension. Comme vous le savez, l’investissement direct étranger sans lequel aucun développement n’est possible se met en place à travers les signaux transmis depuis le pays dans lequel l’investissement doit se faire », a indiqué l’importance que les acteurs « de la presse que vous êtes, vous qui avez pour rôle de relayer l’information sur les actions publiques, que vous soyez donc informés et que vous ayez une exacte compréhension des aspects techniques qui président à un secteur qui a des spécificités très précieuses. Les nombreux résultats obtenus en Guinée et les perspectives doivent être connus et partagés avec les populations… lorsque l’information exacte domine, la confusion disparaît ».

Enfin, après ces trois jours, il a invité la presse à, « plus de professionnalisme dans la diffusion des informations minières. Notamment les problématiques liées au développement du secteur, les réformes mises en œuvre, les acquis et les perspectives ».

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com