Abdoulaye Camara, 19 ans, élève en 10ème année, est mort dans un incendie au quartier Yimbaya (commune de Matoto). Au domicile des Camara, le contenu de deux chambres et d’un salon, est aussi parti en fumée.

Arrivé sur le terrain, nous avons constaté que des sapeurs-pompiers aidés des jeunes du quartier se battaient pour éteindre le feu. 

À la découverte du corps sans vie du jeune homme, la mère de famille, une veuve, a sangloté, rappelant que ‘‘mon Abdoulaye s’en est allé aujourd’hui, après son père’’.

Après l’extraction du corps par les sapeurs-pompiers, les jeunes du quartier, qui ont apparemment beaucoup d’estime pour le jeune ont pris en charge le corps qu’ils ont transporté jusqu’à la mosquée située auprès de l’école Hadja Aicha Bah. 

D’après les témoignages de Ibrahima Sory Camara, oncle de la victime : ‘‘d’habitude, je regarde le journal, reste un peu dehors avant de rentrer me coucher. Mais aujourd’hui, il n’y avait pas d’électricité, donc j’étais assis dehors, le jeune qui est mon fils est venu s’asseoir auprès de moi avec son cahier et après est rentré se coucher. Peu de temps après, vers 22h, j’ai vu des gens venir en courant, qu’il y a le feu, immédiatement, on est parti regarder et essayer de faire quelque chose.’’

Avant d’accuser par ailleurs : ‘‘nous avons appelé les sapeurs-pompiers de Matoto ici. Mais ils ont dit que leur véhicule est en panne. Mais ils sont venus et ils ont appelé ceux de Ratoma et c’est avec ceux-là, qu’ils ont fait. Mais ils ne sont pas venus vite.’’

Quelle pourrait être l’origine de l’incendie ? ‘‘on ne sait pas. Mais il n’y a avait pas de courant, donc on ne sait pas. Mais nous quand il n’y a pas de courant, on allume des bougies et des anti moustiques. Mais on ne sait pas’’ a-t-il indiqué.  

Au moment où nous quittons les lieux, la chaleur se dégageait encore de la chambre mortuaire. Des jeunes à l’aide de seaux d’eau cherchaient à dissiper cette chaleur ; et les boutiques aux alentours étaient fermées. 

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com