Plusieurs sujets ont été développés par Bangaly Camara, ancien maire de Kankan, lors de l’assemblée générale du RPG, qui s’est déroulée à Conakry ce samedi 15 février.

Si un chef de quartier vous crée des problèmes pour la répartition des cartes, informez-nous vite

Dans un premier temps, Bangaly Camara, dans son intervention, a tenu à mettre les militants en confiance en leur demandant de ne pas se laisser faire face à certains chefs de quartiers. « Si un chef de quartier vous crée des problèmes pour la répartition des cartes, informez-nous vite. Parce qu’on a certaines nouvelles, que certains quartiers ne veulent pas repartir les cartes ou ils brûlent les cartes. Quand on est informé, on agit. Heureusement que monsieur le ministre de la sécurité est là, nous allons leur demander seulement de sécuriser les lieux de répartition des cartes et les bureaux de vote » a-t-il dit.

Il y a quel rapport entre les députés européens et nous ? Rien ! il y a des rapports entre les chefs d’Etats et nous

A l’endroit des militants, il a aussi lancé : « Je voudrais vous demander, est-ce qu’il y a un Européen plus sage que De Gaule ? Il y a un Européen plus honnête que De Gaule ? De Gaule a respecté notre pays, mon ami. Quel est donc l’Européen qui ne veut pas nous respecter ? De Gaule nous a dit, choisissez non, vous irez sur la route que vous voulez et vous emprunterez ce que vous voulez de votre pays. Et depuis lors il est parti (…) Nous demandons à nos camarades de ne pas insulter. Les députés européens se réunissent pour décider, à l’insu de leurs chefs d’Etats, ça se doit ? les députés européens s’adressent à la Guinée. Il y a quel rapport entre les députés européens et nous ? Rien ! il y a des rapports entre les chefs d’Etats et nous. »

Le mot empêcher exprime une notion de violence

« Je vais demander à nos camarades le FNDC, Front national pour la défense de la démocratie, n’est-ce-pas ? Est-ce que dans notre constitution qu’on veut changer comme ça, il est écrit qu’on peut empêcher une action ? Le mot empêcher exprime une notion de violence. Je ne suis pas juriste, mais la violence verbale et la violence physique, qu’est-ce qui est sanctionné ? Qu’est-ce qui n’est pas sanctionnable, les magistrats vont nous dire ça. Ou sont nos magistrats pour sanctionner cela ? On va empêcher, ça exprime une notion de violence. Nous on n’est pas violent on ne veut pas de la violence», a-t ’il enfin laissé entendre.  

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités