Fatou Baldé Yansané n’est plus cheffe de cabinet du ministère de l’Enseignement technique. Cela fait suite aux altercations nées des propos de Ousmane Gaoual alias Gorko Soussaye [l’homme doit être téméraire] qui dans un appel téléphonique qui a fuité dans la presse, a révélé à un membre de l’UFDG que c’est lui qui a aidé Mme Yansané à avoir un poste dans le gouvernement. Suite à une demande de son époux, Kalémodou Yansané, un apparatchik de l’UFDG.

Fatou Baldé qui a traité de menteur le ministre des Télécoms, porte-parole du gouvernement, a été débarquée donc hier du navire de la Transition trois jours après sa sortie.

Un acte qui démontre, si besoin en est, qu’Ousmane Gaoual a non seulement gagné la partie du bras de fer, mais aussi n’a pas tout à fait menti dès lors que l’époux de Fatou Baldé a lui-même juré la main sur le palpitant que « si c’est par favoritisme qu’elle est nommée, je vous garantis qu’elle va quitter là-bas. »

Par ailleurs, celui qui remplace Fatou Baldé à son poste s’appelle : Alpha Saliou Kourouma. Un vieil ami de Ousmane Gaoual autant dire un proche parmi les proches.

En un mot ou en quatre, Ousmane Gaoual convainc ceux qui n’y croient pas encore qu’il est l’un des hommes forts du régime de la Transition : Il fait et défait les hommes.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com