Samedi, 1er novembre dernier, l’ONG « Fria Relève Toi » a offert des fournitures scolaires à Fria. Ainsi, 18 000 cahiers ; 7036 stylos ; 2122 ardoises ; 2089 règles ; 1120 gommes, 111 ‘‘boîtes mathématicales’’ ; 1492 crayons de couleur, ont été offerts aux écoles élémentaires de la ville qui vit dans des difficultés depuis que l’usine s’est arrêtée il y a près de deux ans.

Ce samedi donc devant les autorités de la ville, des élèves et leurs parents, le fondateur de l’ONG, Macka Traoré, s’est adressé à l’assistance. Des extraits de son discours.

Macka Traoré a d’abord rappelé que “ Fria Relève  Toi”  était une initiative venue d’un constat simple et palpable lié à la dégradation des conditions de vie des Friaka suite à l’arrêt de l’usine.

De « Fria Relève Toi », il dit avoir tiré au moins deux leçons : ‘‘à savoir se faire de bon amis avec qui partager peines et joies pour atteindre un objectif commun, et constater que la philosophie de la solidarité reste encore enracinée sur cette planète terre.’’

Par ailleurs, il relève: “ la majorité des personnes amies et partenaires qui ont participé à la réussite de cette activité au profit des Friakas ne sont pas du tout des natifs de Fria. Cela voudrait dire tout simplement que Fria n’est pas abandonné”.

M. Traoré a mis l’occasion à profit pour lancer officiellement l’ONG, Fria Relève Toi. Pour lui, Fria doit impérativement se relever. Et d’expliquer : “C’est pour répondre  à cette préoccupation que nous avons décidé de recruter un consultant qui va être basé  à Fria pour nous aider à élaborer un plan d’action consensuel qui aboutira  à l’élaboration des projets jeunes, de femmes, d’associations, des PME. L’heure n’est plus aux larmes mais aux armes de combat pour la paix durable et le développement participatif de Fria”.

Macka Traorè estime que pour réussir cette mission, il faut nécessairement taire les différends pour regarder enfin dans la même direction qui est le développement intégral de Fria et pourquoi pas le développement de la Guinée.

Et de conclure : “  Nous ne pouvons point nous développer sans développer un partenariat franc avec tous les acteurs concernés. Le gouvernement guinéen nous a envoyés une mère comme Préfet,  sans démagogie c’est une opportunité qu’il faut saisir, nous Friaka sans exception devons la soutenir totalement. Pour qu’elle réussisse. Car comme on dit souvent, ce que femme veut, Dieu le veut. En ce qui concerne la gestion de ces fournitures, le consultant travaillera avec tous les acteurs pour que le résultat soit positif. Parce que, nous tenons bien au résultat positif pour que désormais nos activités soient pérennes ”.

El Hadj M Koula Diallo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici