Dimanche dernier, Maladho Diallo, trésorier de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) était l’invité spécial de l’AG Foutti-Laffidy qui s’est tenue à Matoto PA. Au cours des débats, il a été interpellé sur sa candidature à le poste de député uninominal de Pita au compte de l’UFDG. Dans sa réponse, Maladho Diallo, affirme qu’être député uninominal de Pita est une de ses ambitions qui datent de très longtemps.

Un pacte existerait entre lui Maladho Diallo, et le député sortant, l’honorable Djouldé Sow. ‘‘Il (Djouldé Sow, ndlr) était intéressé pour être le futur président du conseil régional de Mamou. Pour être électeur ou éligible, il faut appartenir à un conseil communal. C’est ainsi qu’on a parlé, il m’a fait la proposition ; il m’a dit qu’il était intéressé pour le conseil régional. Il m’a demandé, est-ce que je suis intéressé pour la députation, je dis oui, j’ai cette ambition’’, a expliqué Maladho Diallo d’où serait parti leur accord. 

‘‘Tout le monde s’est battu pour qu’il soit conseiller communal de Pita. Et arrivé à Pita aussi, il a dit, à la fédération parce que le député uninominal, la priorité c’est au bureau fédéral. Il a dit au bureau fédéral, écouter moi je vais me présenter au niveau régional, pour la députation de la future législature, il m’accompagne, (…)’’, a renchéri, Maladho Diallo tout en regrettant le changement de position de dernière minute de l’honorable Djouldé Sow.

Est-ce que c’est le comportement de Djouldé Sow qui vous a motivé à vous présenter ? ‘‘Ce n’est pas ça qui m’a encouragé d’être candidat, ça s’était mon ambition dès au départ. Peut-être que si le choix est porté vers moi c’est parce que j’avais des ambitions’’, a-t-il répondu.

Il a poursuivi : ‘‘Si honorable Sow Djouldé a bien travaillé à Pita, je pense que c’est Pita qui va le réclamer pour être le prochain candidat du parti. C’est comme vous, si vous êtes du camp de l’UFDG, chacun d’entre nous est libre de partir à Pita, se présenter. Je suis allé, j’étais en campagne porte à porte, j’ai fait toute les sous-préfecture de Pita. Je ne suis pas allé dans deux ou trois sous-préfecture pour faire la campagne.’’

Plus loin, le trésorier de l’UFDG se montre plus rassurant quant à sa popularité dans la préfecture de Pita : ‘‘Je dis bien mon profil répond au poste de député. Je ne vois pas quelqu’un en tout cas au sein de l’UFDG, qui peut me faire peur. Je sais que si les primaires sont organisés, je battrais qui ce soit à plus de 90%, (…). Si c’était pour être député simplement j’allais insister pour être sur la liste nationale. Mais la liste nationale même si le président me propose après lui, je viens en deuxième position, je le dis que je ne veux pas, je veux le poste de député uninominal de Pita. Quel que soit la personne je la battrai aux primaires et quel que soit le candidat qui est en face, un ministre soit-il, je le battrai aux élections.’’

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199