Le commandant Aly Camara des forces spéciales qui, selon de nombreuses sources, avait joué un grand rôle dans le coup d’état du 5 septembre dernier avant d’être et écroué depuis novembre dernier, pour dit-on avoir dérobé d’importantes sommes au Palais présidentiel lors du coup d’état ; a été mis en liberté avec d’autres militaires.

Le procureur militaire près le tribunal militaire de première instance permanent de Conakry a instruit le régisseur de la maison centrale de mettre immédiatement en liberté les six militaires détenus pour des faits de vol et complicité de vol. ci-dessous l’ordre de mise en liberté.

Focus de guinee7.com