Mahmoud Thiam, reconnu coupable de blanchiment de 8,5 millions de dollars reçus en pots-de-vin pendant qu’il était ministre des Mines de la junte militaire en Guinée. Il a été accusé aux États-Unis d’avoir pris des paiements illégaux pour aider China International Fund Ltd. à acquérir des droits exclusifs sur les gisements de fer, d’or, de diamants et de bauxite en Guinée, puis en blanchissant l’argent aux États-Unis.

Le jury du tribunal fédéral de Manhattan a rendu son verdict mercredi après environ six heures de délibérations, suite à un procès de six jours. Thiam risque jusqu’à 10 ans de prison.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com