Une des propriétés saisies, selon 100 reporters

Les trois propriétés en Floride de Mamadie Touré ont été saisies. Selon la poursuite devant les tribunaux américains, Mme Mamadie Touré aurait reçu des paiements de 5.3 millions de dollars afin d’aider une compagnie minière à acquérir des droits sur le gisement de Simandou. En rappel, l’époux de Mme Touré, l’ex-président de la Guinée, Lansana Conté avait accordé le droit d’exploitation du gisement de Simandou à BSGR (la société d’un milliardaire israélien)

La saisie des biens dont un restaurant fait partie d’un processus pour déterminer si le droit d’exploiter le gisement de Simandou accordé à BSGR viole la loi américaine qui interdit à une société d’utiliser la corruption pour avoir des contrats et blanchir ses bénéfices aux Etats Unis.

La veuve de l’ex président guinéen, Lansana Conté a d’abord déménagé en Sierra Leone et selon les documents de la cour, elle a continué à recevoir des paiements même après le décès en 2008 de son mari. Elle a utilisé ces paiements pour acheter ses propriétés en Floride.

La valeur des biens immobiliers de Mamadie Touré qui ont été saisis en Floride est évaluée à 1 million de dollars (500 millions de FCFA) . Les procureurs fédéraux affirment que les biens qui incluent trois maisons dans la banlieue de Jacksonville et un assortiment de matériel de restaurant tels que des réfrigérateurs, des grillades et des vitrines pour des poissons – étaient le fruit de blanchiment d’argent et un système de corruption pour obtenir des droits miniers en Guinée. Mamadie Touré, était la quatrième épouse de l’ancien dictateur guinéen Lansana Conté. Elle a coopéré avec une enquête du grand jury fédéral de Manhattan depuis au moins de Février 2013. Le ministère de la Justice soupçonne qu’une société de Steinmetz a remporté les droits lucratifs de minéraux en Guinée – en partie en payant des millions de dollars en pots de vin à Conté par l’intermédiaire de Touré.

Une loi américaine de 1977 (Foreign Corrupt Practices Act) interdit le versement de pots de vin pour obtenir des contrats affaires et peut également s’appliquer lorsque le système de corruption implique le sol américain ou le système bancaire américain. Touré a déclaré aux enquêteurs qu’elle a encaissé au moins 5,3 millions de dollars (environ 2.7 milliards de FCFA) en pots de vin, incluant des liquidités, une Toyota Land Cruiser et des bijoux en diamant. Domiciliée aux Etats-Unis, elle aurait continué à recevoir en 2012, selon les procureurs fédéraux. « Touré a blanchi les pots de vin à travers le système financier américain, faisant de nombreux transferts entre les comptes bancaires de plus de 10 000 dollars » a écrit Alexis J. Loeb, le procureur. Le montant est un seuil financier pour des accusations de blanchiment d’argent.

En rappel, en Juillet 2014, un ancien conseiller du géant minier, BSG ressources a été condamné à deux ans de prison par un tribunal fédéral à New York. Il a été condamné pour entrave à la justice en relation avec une enquête de corruption (affaire Simandou) en Guinée. Frédéric Cilins, un ressortissant français, a plaidé coupable en Mars à un chef d’accusation d’entrave à la justice et a admis une tentative de corruption de Mamadie Touré, veuve de l’ancien président guinéen, Lansana Conté.

Selon l’accusation Frederic Cilins a incité Mamadie Touré  à quitter les Etats Unis afin d’éviter qu’elle soit questionnée par les autorités fédérales américaines. Cilins a été accusé dans le cadre d’une enquête américaine relative aux paiements de pots de vins à des fonctionnaires guinéens pour garantir à BSG Resources ( BSGR) les droits à la moitié de l’un des plus grands gisements inexploités de minerai de fer . BSG Resources (BSGR), est la société d’exploitation minière du conglomérat du milliardaire israélien ,Beny Steinmetz.

Avec 100 reporters

 

Publicités

Laisser un commentaire