BANNIERE GUINEE MILLION VERSION
Censure

‘‘La transition n’a pas de durée fixe inscrite dans le marbre, elle ne durera pas 5 ou 6 jours’’, enseigne Ousmane Gaoual

Ousmane Gaoual Diallo, ministre des Transports et porte-parole du gouvernement, a animé une conférence de presse vendredi 5 juillet, répondant à de nombreuses questions des journalistes, notamment sur la durée de la transition.

L’élection n’est pas une fin en soi

Et si le CNRD ne respectait pas ses engagements de 24 mois de Transition ? ‘‘Les engagements pris sont ceux de deux acteurs, la CEDEAO et l’État guinéen. Est-ce qu’il y en a un qui remplit ses obligations et l’autre ne le fait pas ? Il faut faire attention, car ces discussions sont ouvertes avec la CEDEAO et une décision devrait être prise dans les prochains jours. Nous n’allons pas nous précipiter. La Guinée, c’est notre pays ; nous devons éviter de donner l’impression que quelqu’un d’autre dicte le retour à l’ordre constitutionnel et le rythme de notre pays. La Guinée doit trouver son propre chemin. Entre Guinéens, nous devons trouver notre chemin pour avancer. L’élection n’est pas une fin en soi, car le pays a connu de nombreuses élections sans garantie de stabilité. Plus que l’élection, c’est la capacité des Africains à s’approprier leurs problèmes et à apporter des solutions qui est importante. Si nous imitons simplement ce que dicte la communauté internationale, nous reviendrons à la case départ. C’est ce que la plupart des pays africains connaissent. Nous devons nous approprier notre propre histoire. Notre forme de démocratie doit répondre à nos préoccupations. Nous devons prendre en main la construction de nos institutions, qui doivent refléter ce que nous voulons pour notre pays. La transition n’est ni bousculée ni pressée, elle se fera avec la volonté ferme de construire des bases solides’’, a expliqué le porte-parole du gouvernement de la Transition.

La transition n’est ni bousculée ni pressée

Selon lui, ‘‘les débuts sont difficiles en raison des méfiances persistantes. La construction du dialogue est encore inachevée. Mais en persistant petit à petit, nous pourrons bâtir des bases de confiance solides sur lesquelles se construira tout le reste de notre pays. Nous avançons à notre rythme avec nos propres engagements. En cas de difficultés, nous revenons à la case départ pour identifier les obstacles rencontrés’’.

Enfin, il a indiqué ne pas comprendre ‘‘ce qui préoccupe tant sur la durée de la transition. La transition n’a pas de durée fixe inscrite dans le marbre, elle ne durera pas 5 ou 6 jours. Ce sont les actions qui détermineront la durée de la transition ».

Abdoul Lory Sylla pour guinee7.com

Facebook Comments

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.