Le professeur Alpha Condé s’engage désormais à tâter le terrain pour s’assurer de l’état réel d’avancement des chantiers du 56ème anniversaire à Mamou,  qui doit être célébré en différé  au mois de décembre, selon des sources proches du gouvernement.

Après Mamou, la ville-carrefour et Dalaba, le chef de l’Etat était hier dimanche l’hôte des populations de Pita. Objectif : non pour rencontrer les populations, mais pour vérifier de visu le niveau d’exécution des chantiers, ainsi qu’il l’a dit dans son message aux Pitakas. « D’abord, je dois m’excuser auprès de la population, parce que ma visite à Pita ne consiste pas à les rencontrer, mais plutôt à vérifier la qualité des travaux engagés par le gouvernement. Certes, j’ai confiance aux ministres, mais la confiance n’exclut pas le contrôle. Donc, je suis moi-même venu voir les travaux. Il faut que les travaux finissent avant l’inauguration. Bousculer tout le monde pour faire vite ; toute entreprise qui ne fera pas un bon travail n’aura plus de contrat avec l’Etat. Ce qui me tient à cœur, il faut que les travaux finissent à temps ».

Le ministre des Guinéens de l’étranger, Sanoussy  Bantama Sow, était de la délégation. S’adressant aux populations, il a déclaré : « D’abord, avant que le président ne soit là, plusieurs délégations gouvernementales ont effectué des visites de terrain. Moi je suis sur les chantiers chaque semaine. A Mamou, ça se passe très bien. Mais il y avait un constat alarmant à Dalaba  et à Pita ; c’est pourquoi le président a décidé de venir pour voir comment les chantiers évoluent. Aujourd’hui il a vu, il a décidé de rencontrer les entreprises le mardi à la présidence, y compris les ministères des Finances et de l’Administration du territoire et les Grands projets, pour prendre de nouvelles dispositions, pour que les réalisations finissent d’ici décembre. Suite aux constats sur Pita et Dalaba, le président a ordonné que les entreprises travaillent 24h/24 pour  bousculer les travaux ».

Alpha Condé a jeté un coup d’œil sur tous les chantiers. Il s’est ensuite rendu chez le khalife de Pita pour des salutations avant de reprendre son hélicoptère pour Conakry. Elhadj Bano explique : « Le président de la République est venu voir les travaux dans notre région ; il est satisfait pour ce qui est fait. Il demande qu’on finisse ce qui reste à exécuter. Nous le remercions aussi du fait d’avoir orienté ces travaux chez nous ; nous prions Dieu de nous montrer la fin des travaux, et implorons Sa grâce afin qu’Il renforce la paix, la cohésion et l’harmonie entre les fils du pays. Nous savons que la préoccupation de tout le monde aujourd’hui, c’est comment éradiquer l’épidémie d’Ebola ; que Dieu nous éloigne de cette maladie ».

C’est avec ces mots du patriarche que la visite du président a été bouclée à Pita, après les étapes de Mamou et Dalaba.

                                                                                                     Alpha Ousmane Bah