Programmé ce lundi 15 novembre, pour la suite des débats, l’audience dans le procès des présumés auteurs de l’assassinat de l’opérateur économique Elhadj Abdourahmane Diallo, a été finalement renvoyé au 29 novembre prochain. La principale raison de ce renvoi s’explique par le retard accusé dans l’extraction des prévenus de la maison centrale pour le tribunal de première instance de Dixinn. Un retard qui, selon le procureur, serait du à une panne du véhicule qui devrait transporter les accusés au tribunal.

Attendus dans la salle d’audience depuis 9h, ce n’est qu’à 12h que les détenus ont fait leur entrée. Ayant attendu pendant toutes ces heures, les avocats présents, après concertation, ont décidé de boycotter l’audience en quittant les lieux ; sachant qu’une affaire criminelle ne peut être jugée en l’absence des avocats.

Malgré l’insistance du procureur en charge de l’affaire, Daouda Diomandé, qui a expliqué que le problème de moyen de déplacement a été résolu et que les détenus sont même en train de faire leur entrée dans la salle d’audience, les avocats sont restés camper sur leur position.

« Nous ne pouvons pas restés à attendre tout le temps dans les procès correctionnel et criminel parce que le parquet n’a pas pris ses responsabilités », a déclaré Me. Faya Grabriel Kamono, un des avocats de la partie civile, avant de quitter les lieux.

Suite à cette situation, le juge en charge de l’affaire s’est vu dans l’obligation de renvoyer la tenue de l’audience à deux semaines, soit le 29 novembre prochain.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com