Ce dimanche, journalistes, membres du gouvernement et de la société civile ont fait à Conakry une marche silencieuse à l’image de celle faite en France pour dénoncer le terrorisme et condamner l’attentat contre Charlie Hebdo.

A l’Ambassade de France, le point de ralliement, le président guinéen, Alpha Condé, qui aurait des amis parmi les victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo, a signé dans le registre de condoléances.

En France, des centaines de milliers de personnes et une cinquantaine de dirigeants et responsables étrangers ont défilé à  Paris, érigée en «capitale du monde», dans une marche historique contre le terrorisme en hommage aux 17 personnes tuées dans des attentats.

Comme pour dire que nous sommes tous Charlie !

Ibrahima S. Traoé

Publicités

Laisser un commentaire