Suite au Décret du 14 juin 2017 supprimant le poste de Direction générale de la Police et celle de la Protection Civile dans le nouvel organigramme du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC), Bangaly Kourouma, qui occupait jusqu’ici le poste, a abandonné le bureau puis refuse de rendre les clés et les véhicules de commandement, a-t-on appris d’une source proche de la Direction générale de la Police.

«Pour avoir accès à ce bureau, il a fallu que les inspecteurs défoncent la porte afin de contrôler l’intérieur. Quelques jours après, l’ex-directeur général de la Police, Bangaly Kourouma a commencé à démonter les installations du bureau, comme si l’administration n’était pas une continuité. Il garde encore les véhicules de la Police alors qu’il est désormais conseiller à la Présidence de la République», a-t-elle déploré.

Le poste de directeur général de la Police était devenu encombrant pour tous les ministres qui sont passés à la tête du département de la sécurité, surtout Bangaly Kourouma qui ne s’est jamais soumis aux ordres de son ministre, Me Abdoul Kabèlè Camara.

Au dernier conseil de Cabinet que Bangaly a participé, il aurait eu un accrochage entre le ministre et lui pour son comportement envers le chef de Cabinet, Nouah Traoré, à qui il aurait manqué du respect lors de la réunion.

Bangaly, comme toujours, quitte encore ce poste laissant encore derrière lui une mauvaise presse. C’était le cas au Port et à l’Aéroport de Conakry où il a été commissaire.

Pour rappel, le 16 mai 2017, Bangaly Kourouma, jusque-là directeur général de la Police, a été nommé ministre conseiller à la présidence de la République.

Lire aussi L’épine Bangaly Kourouma extraite des pieds du ministre Kabèlè

Avec AGP

Publicités

Laisser un commentaire