Les revendications sociales à Boké ont pris l’allure d’une guérilla urbaine avec comme bilan, deux morts et d’importants dégâts matériels.  Des biens publics et privés vandalisés, la circulation bloquée, etc. Ce 16 septembre, lors d’une conférence de presse, le président Alpha Condé a estimé que les efforts supplémentaires doivent être faits pour plus d’emplois pour les natifs de la région. Par ailleurs, la guinéenne de l’électricité (EDG) en collaboration avec les sociétés minières évoluant dans la région a acheminé trois groupes électrogènes vers la ville de Boké pour y ramener l’électricité dont le manque a provoqué les émeutes.

Le président Condé pour certainement rassuré la population, a nommé comme préfet de Boké,  un natif de la ville, Aboubacar Mbop Camara, jusque-là préfet de N’Zérékoré. Mbop a par ailleurs l’expérience des crises dans les villes minières pour avoir été pendant longtemps secrétaire général de la préfecture de Fria où il a géré de nombreuses crises similaires.

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici