Le ministère guinéen de la Santé et de l’Hygiène publique a donné samedi un nouveau bilan de la maladie à virus ébola en Guinée, qui est basé sur les « cas confirmés » par les tests biologiques, selon lequel le nombre de cas est de 109 jusqu’ici, dont 61 décès.

Il y a ainsi 56 cas confirmés (36 décès) à Guékédou, 36 cas (15 décès) à Conakry, 13 cas (2 décès) à Macenta, 1 cas (1 décès) à Kissidougou, et 1 cas (1 décès) à Dabola.

Au cours d’une conférence de presse, le chef de division prévention et lutte contre la maladie, Dr Sakoba Keita a expliqué que cette nouvelle nomenclature à travers les tests biologiques a permis au experts des équipes médicales de faire un toilettage des chiffres en éliminant les anomalies.

« Les analyses biologiques pouvant désormais être réalisées rapidement, les bilans ne prennent plus en compte que les cas confirmés », a indiqué Dr Keita.

Il a souligné que des malades suspectés et des personnes décédées avaient été comptés « à plusieurs reprises ».

Le Dr John Bosco, du bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) basé en RD Congo, a fait remarquer pour sa part que le gouvernement guinéen ne cesse d’inviter les populations à observer les mesures d’hygiènes corporelles, alimentaires, environnementales édictées par les services de santé guinéens.

Xinhua