Le rapport d’audit concernant la BCRG a aussi été publié par le Comité d’audit et de surveillance des secteurs stratégiques de l’économie. Dans ce rapport, il est établi que la Banque centrale de Guinée a été saignée par des pratiques pas très saines. Exemple : Cherif Bah, ancien gouverneur de l’institution (1996-2004) a, en mars 1999, ordonné de virer un montant de plus de 10 millions de dollars en faveur d’une ONG caritative du nom de Humanity For the World. Sont aussi cités dans des malversations, Hamana, Safricom, Katex Guinée, etc. cliquez ici pour lire la synthèse du rapport d’audit

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici