La troisième édition du Salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN) a officiellement démarré, ce mercredi 9 juin 2021 à Conakry. Durant deux jours plusieurs échanges auront lieu autour des panels mais aussi des concours dans divers secteurs dont les lauréats bénéficieront d’un accompagnement du SADEN.

« L’Entrepreneuriat à l’épreuve du Covid-19 », est le thème retenu cette année. Pour des raisons sanitaires, le nombre de participants est réduit cette année.

Selon Sékouba Mara, directeur général de l’Agence guinéenne pour la promotion de l’emploi (AGUIPE), président du comité d’organisation du SADEN, « cette année, le SADEN se fixe pour objectif d’offrir des pistes de réflexion et de développer des ateliers de formation afin de faire de la crise sanitaire du Covid-19, une réelle opportunité pour nos entrepreneurs et un moyen de renforcement des capacités des entrepreneurs locaux ».

Ce salon des entrepreneurs de Guinée se tient dans un contexte où la pandémie du Coronavirus continue à faire des victimes. « Vous l’aurez compris, face à la crise sanitaire et ses conséquences économiques, le SADEN se veut un espace d’espoir pour l’écosystème entrepreneurial guinéen. Le maintien du Salon, dans le strict respect des mesures de prévention contre le Coronavirus, est à l’évidence, un message puissant aux entrepreneurs et futurs chefs d’entreprises », a laissé entendre Sékouba Mara.

Houleimatou Baldé, ancienne lauréate et directrice générale de Biocop Guinée (entreprise de production d’engrais organiques et de promotion de l’agriculture biologique) est la porte-parole des entrepreneurs. « En ce qui concerne les entrepreneurs, nous avons beaucoup souffert. Nous avons rencontré d’énormes difficultés, à savoir: le retard dans la chaîne d’approvisionnement, de production, de distribution, la perte du chiffre d’affaires, le changement récurrent des besoins de nos clients, la destruction des récoltes agricoles, les difficultés de transfert de financement pour le démarrage de nos différentes activités, le licenciement de certains de nos employés contre notre gré…Mais malgré toutes ces difficultés, nous avons continué à nous battre et à travailler », a-t-elle fait savoir.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Zenab Nabaya Dramé. Dans son intervention, elle a déclaré : « le principal artisan pour booster les jeunes entrepreneurs, les encourager, les accompagner, les soutenir c’est quand même le gouvernement. Donc on se dit que le SADEN offre une autre opportunité au gouvernement pour s’exprimer et aussi informer ces entrepreneurs des opportunités de formation qui pourront les permettre dans l’avenir d’entreprendre, de se prendre en charge et aussi les rappeler les différents défis qui sont le temps. Parce que vous le savez très bien, que le temps demeure le plus grand défi des entrepreneurs. »

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.