Créer une meilleure collaboration en affaires entre les entreprises industrielles locales et les compagnies minières de la place, tel a été, ce vendredi 30 mars, l’objectif d’une rencontre tenue sous l’impulsion du ministère guinéen en charge des Mines et de la Géologie.

Cette rencontre qui a eu lieu dans les locaux dudit ministère, en présence du secrétaire général, Sadou Nimaga, du chef de cabinet, Sékou Ahmed Keita et d’autres cadres, est la première étape du processus ayant pour but de renforcer un peu plus les reformes entreprises dans le secteur minier et de faire la promotion du contenu  local.

Au cours de cette réunion, les représentants de  plusieurs compagnies minières, notamment la CBG et Dynamic Mining, ont pu, grâce aux exposés faits par les responsables de deux entreprises de la place (en l’occurrence le groupe Topaze et Métal Guinée), de connaitre le fonctionnement, les activités et les produits dont ces derniers disposent et qui pourraient les intéresser.

M. Saadou Nimaga

Pour situer le contexte de cette rencontre, le secrétaire général, M. Nimaga, a estimé que « nous sommes toujours dans notre dynamique de faire en sorte que l’activité minière s’intègre dans l’activité globale  et dans l’économie globale du pays. Nous avons constaté que des sociétés minières ont souvent besoin de produits qu’elles importent des fois  de l’extérieur. Or, nous avons ici des industriels qui ont le potentiel  ou qui veulent créer le potentiel pour assurer cette fourniture aux compagnies minières ».

Plus loin, il ajoute : « Lorsqu’on donne un permis à une société minière, nous faisons des concessions fiscales pour qu’en retour, il y ait aussi une certaine valeur ajoutée dans le pays. Lorsqu’une société s’installe et qu’elle a besoin de productions, elle a besoin de certains biens et services, notre souhait est que ces biens et services soient fournis localement…. C’est pour cela, nous avons mis en rapport avec les investisseurs de Guinée, souhaité  qu’il y ait une rencontre “be to be” entre les industriels et les sociétés minières qui évoluent dans notre pays. Nous avons commencé aujourd’hui par Topaz et Métal Guinée qui ont fourni la gamme de leurs produits à certaines compagnies minières qui ont bien voulu répondre à notre appel. La présentation  a été faite et dans les discussions qui  sont engagées entre les deux parties, il y aura certainement des précisions qui permettront aux industriels de s’ajuster, et  aussi qui permettront aux compagnies minières de savoir que les importations qui leur coûtent plus cher sont déjà produites dans notre pays ; ces produits étant en Guinée, ça coûte moyen cher et crée de l’emploi dans notre pays… Nous allons plus tard amener à une étape où ça sera la contrainte  où certains produits locaux seront nécessairement fournis localement aux compagnies minières par les industriels guinéens », a-t-il poursuivi en ce qui est de la démarche et l’objectif.

Assistant du PDG  du groupe Topaze, M. Ismaël, quant à lui, a expliqué : « Pendant la présentation, j’ai insisté sur le fait que la Guinée a un potentiel qui doit être développé. Pas besoin d’aller  chercher des  produits ailleurs, puisqu’on peut les trouver localement, et surtout de très haute qualité. Nous devons croire en la Guinée et croire que c’est possible d’avoir des produits de très haute qualité ; et c’est ce que nous avons démontré aux sociétés minières.  Pour leurs besoins,  surtout particuliers, qu’ils les expriment et nous serons en mesure de les réaliser ».

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire