L’affaire de détournement et abus de confiance dans laquelle Salifou Camara «Super V», ancien président de la Feguifoot et ses collaborateurs, Blasco Barry, Morton Soumah et Aly Camara, sont poursuivis par Antonio Souaré, président de la Féguifoot, se poursuit à la cour d’appel de Conakry.

L’affaire a été jugée ce mercredi, malgré l’absence des avocats de la partie civile. Super V était représenté par son avocat. Blasco Barry et Morton Soumah, eux étaient à la barre.

Pour cette journée dédiée aux plaidoiries et réquisitions, Les avocats de la défense tous ensembles, se sont attelés à prouver que le délit d’abus de confiance n’est pas constitué.

Devant la juge, Me Dinah Sampil, l’avocat de Salifou Camara Super V et de Morton Soumah a estimé que la fédération n’a pas qualité de porter plainte. Parce que d’après lui, l’argent qu’on dit détourné, ne vient pas de la Feguifoot. Mais de la FIFA qui, elle, n’a trouvé aucun problème aux trois années d’exercice de l’équipe de Super V.

Avant d’ajouter : « s’il n’y a pas de faits matériels, il ne peut pas y avoir de coupables… Depuis le parquet d’instance jusqu’ici, il a toujours été affirmé que des fonds n’ont pas été détournés. L’argent a été utilisé pour des fins pour lesquelles il avait été donné à la fédération guinéenne de football. »

Un autre avocat de la défense a demandé à la présidente du tribunal de confirmer la décision intervenue au tribunal de première instance de Kaloum et pour les préjudices et atteinte à l’image, de condamner monsieur Antonio Souaré au paiement de plus de 40 milliards de francs guinéens.

Après avoir écouté les uns et les autres, la juge a décidé de renvoyer le délibéré de l’affaire au 9 juin prochain.

Pour rappel, en novembre dernier, Salifou Camara Super V, ancien président de la feguifoot et ses anciens collaborateurs, Blasco Barry, Morton Soumah et Aly Camara, ont été renvoyés des fins de poursuite par le tribunal de première instance de Kaloum.

Antonio Souaré a relevé appel de ce jugement.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com