Le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Ibrahima Khalil Kaba et son collègue en charge de l’information et de la communication, Amara Somparé ont ouvert ce lundi à Conakry, une conférence portant sur le thème « la communication diplomatique à l’ère des réseaux sociaux ».

Dispensé durant 4 jours par Pierre Thenard, secrétaire général exécutif du Centre des hautes études de l’Institut diplomatique de Paris, ce module va permettre à plusieurs cadres guinéens d’apprendre un peu plus sur cette communication qui se révèle importante dans le domaine de la diplomatie.

D’après le ministre Ibrahima Khalil Kaba, cette séance « s’inscrit en droite ligne d’un ambitieux programme en cours d’exécution au bénéfice des cadres de mon ministère aussi bien dans les langues étrangères et sur les grandes thématiques des enjeux diplomatiques mondiaux ».

Le ministre Ibrahima Khalil Kaba

En plus, « la communication diplomatique à l’ère des réseaux sociaux est non seulement un sujet d’un enjeu national, mais aussi un facteur d’influence de l’opinion publique. C’est en cela qu’il est inconcevable de nos jours pour un État de ne pas utiliser les canaux de communication des réseaux sociaux pour promouvoir son identité et ses intérêts sur la scène internationale. Le besoin en communication dans la conduite d’une politique étrangère a toujours été indispensable. Sur les plans politique, économique ou d’autres, il est critique pour un État de bien se faire entendre par ses citoyens et par le monde », a affirmé le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger.

Enfin, il a remercié la France pour avoir dépêché ce diplomate pour assurer cette formation et invité les participants à bien apprendre des modules dispensés.

Quant à Pierre Thenard, secrétaire général exécutif du Centre des hautes études de l’Institut diplomatique de Paris, il a précisé le bien-fondé de sa mission. Qui consiste, à « identifier les points de coopération possibles avec la diplomatie française. Coopération d’ingénierie diplomatique. Ce n’est pas une mission politique. C’est une mission sur des questions formation, d’organisation du ministère, de modernisation du ministère ».

Participant à la formation, Fodé Keita, community manager a trouvé l’exposé très instructif. « Parce que nous les communicants sur internet, représentons des diplomates. On gère leurs pages, donc il faut participer à ce genre de conférence pour savoir quoi dire ou quoi mettre aux yeux de l’opinion publique », a-t-il expliqué.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.