La Commission électorale nationale indépendante (CENI) se dit prête à organiser les élections législatives, le 28 décembre prochain. Dans cette optique, après la formation des membres des commissions  administratives  d’établissement et de révision de listes électorales (CARLE), la CENI passe à la vitesse supérieure. Les opérations d’identification sont lancées dans tout le pays. A Labé, pour l’heure, les citoyens  s’intéressent peu à cette opération, a constaté Guinee7.com sur place.

Depuis trois jours, les opérations d’identification des électeurs sont en cours à Labé, comme dans toutes les préfectures du pays. Cette première étape consiste à vérifier s’il n’y pas d’erreurs sur l’identité de l’électeur, en vue d’une éventuelle correction. Dans certaines CARLE visitées par le reporter de Guinee7.com dans la commune urbaine de Labé, l’affluence n’est pas au rendez-vous.  Les membres des CARLE passent toute une journée sans avoir 50 personnes pour certaines CARLE et 100 personnes pour d’autres. Plusieurs citoyens que nous avons rencontrés disent ne pas être au courant de cette activité de la CENI, d’autres par contre attendent toujours les instructions des partis politiques.

L’opération d’indentification des électeurs est prévue pour une durée de 10 jours. Déjà trois jours sont consommés et moins de 20% des électeurs se sont prêtés à cette opération. A l’allure où vont les choses, il y a peu de chance que même 50% des électeurs passent devant les CARLE pour l’opération d’identification.

Autre fait, les membres des CARLE n’ont reçu aucun sou pour l’instant. Nombre d’entre eux parcourent de longues distances pour se rendre dans les quartiers et menacent de cesser toute activité les prochains jours, si leur prise en charge n’est pas assurée. Actuellement, les agents des CARLE ignorent toujours le montrant de leur per diem.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com