Qui aurait imaginé que le Président Alpha Condé arriverait à  travailler avec ceux qui l’ont humilié et condamné sous Conté ?
Qui aurait parié que le Président Alpha Condé arriverait à tendre la main à ceux qui sont cités dans le dossier : Attaque contre le domicile du Président Alpha Conté ?
Qui aurait parié que Tibou Camara allait prendre part à la cérémonie de prestation de serment du Président Alpha Conté ?
Qui aurait parié que Bah Oury allait espérer regagner le bercail avant le mandat du Président Alpha Condé ?

Oui, à un mois des élections du 11 octobre 2015, qui aurait imaginé que ces faits  arriveraient ?

La politique Alpha Condé est une équation difficile à résoudre ! Quand on s’attend aux instructions  de Moise, loi de talion : Œil pour œil, dents pour dents ; on est surpris par les instructions  du Christ, caractère infini du pardon : Tendre la joue gauche à celui qui  te frappe la joue droite et pardonner son prochain jusqu’à 70  fois 7 fois par jour.

Si la plus grande preuve d’amour consiste à donner sa vie pour son prochain, moi j’estime que le plus grand acte de pardon consiste pour un homme, de pardonner un autre qui a  tenté de mettre fin à sa vie. Il y a–t-il réconciliation sans pardon ? Je dis non ! Pour réussir le pari de la réconciliation, il faut réussir le pari du pardon. Pour oublier, il faut pardonner. On ne peut jamais oublier sans le pardon. Une offense pardonnée peut s’oublier. A travers cet acte de pardon, je ne lis pas Pr. Alpha Condé comme une machine politique, mais je Le lis comme réconciliateur. Si à travers la décapitation,  on qualifie  l’astronome physicien Galilée de celui qui a aimé la vérité plus que sa personne mais les autres plus que la vérité ; à travers cet acte de pardon et d’ouverture, moi je qualifie le Président Alpha Condé d’un rassembleur qui aime les autres plus que sa personne, mais la patrie plus que les autres.

Le principe déterminant d’un politicien est de chercher les hommes pour accéder au pouvoir. Mais quand on a déjà le pouvoir, et par la suite on tend la main aux hommes qui ne juraient que par notre échec, le bon sens voudrait qu’on lise  RECONCILIATEUR en lieu et place de POLITIQUE POLITICIENNE. Tous ceux qui connaissent la politique dans sa forme dure comme pierre, savent que : Recherche du Pouvoir= Recherche des Hommes (R.P = R.H). Le scénario Alpha Condé, Tibou Camara et Bah Oury est tout l’inverse : Ici, on voit un homme avec le pouvoir, aller à recherche des hommes vivant dans la solitude de l’exil. La seule conclusion à laquelle je suis forcé à déduire est : Signal fort pour la réconciliation nationale.

Quelle conclusion allait tirer les uns et les autres si le Président avait rencontré Bah Oury et Tibou Camara avant les élections du 11 octobre? J’ai une certitude mathématique que si c’était une telle   figure de cas, une analyse relative à la politique politicienne allait  faire couler beaucoup d’encre. On ne sera pas loin de dire que le Pr. Alpha Condé cherche par toutes les voies à assurer son deuxième mandat.

Pour finir je pense et dis ceci : Si  l’offensé plus fort tend la main à  l’offenseur plus faible, on peut être sûr de rendre hommage à la mémoire de Mahatma Gandhi qui disait «  je ne recommande pas la violence même contre la violence » et à Nelson Mandela quand il interférait : «  J’ai toujours su qu’au plus profond du cœur de l’homme résidaient la miséricorde et la générosité.  Personne ne naît haïssant une autre personne à cause de la couleur de sa peau, ou de son passé, ou de sa religion »

Pr. Guillaume Hawing.