Chez nos confrères de Foot224, Antonio Souaré, président de la fédération guinéenne de football et patron du Groupe Business Marketing –concessionnaire du stade Général Lansana Conté de Nongo-, se félicite d’avoir obtenu l’ « homologation » de la CAF du stade construit par les Chinois à 50 millions de dollars.  « Comme ils n’ont pas pu faire le déplacement, ils ont demandé que les installations soient filmées en 3D », renseigne Antonio. Ce sont ces reportages qui, à ses dires, ont convaincu les inspecteurs –qui auraient déjà validé par le passé, les infrastructures (stade)-, sur la conformité des équipements, récemment acquis.

Pour finaliser les travaux (achat et pose des équipements, notamment), le patron de GBM dit avoir cassé la tirelire. « Sans exagérer, nous sommes à plus de 80 milliards (GNF) (près de 8 millions de dollars, NDLR) », jure-t-il. Il reste cependant à faire des « petits terrains à l’intérieur, la piscine olympique, etc. » Comme pour dire que l’investissement est loin d’être fini !

Et tout ça, sans s’attendre à toucher les dividendes de sitôt. « Il faut 40 à 50 ans, pour rendre bénéfique un stade comme ça. (…) Les gens ne paient pas les entrées chez nous, et il n’y a pas de sponsors », déplore Antonio.

Avant d’affirmer que le stade de Nongo doit « faire la fierté de tout BON Guinéen ».

Une petite pique adressée sans nul doute à ces Guinéens qui estiment que la CAF a fait preuve de légèreté –si l’homologation était actée-, en validant un stade qui manque encore de parking, entre autres.

Aboudi Sylla pour guinee7.com