Depuis l’humiliante élimination en CAN, du Syli national sur le score de 3 buts à 0 face à l’équipe algérienne, on constate des réactions tant au niveau des autorités guinéennes qu’au sein de la population. Chacun y va de son commentaire pour exprimer sa déception suite à la prestation de l’équipe guinéenne au cours de cette CAN Égypte 2019.

C’était le tour lundi, du président de la FEGUIFOOT (fédération Guinéenne de Football) qui, au cours d’un point de presse qu’il a animé au Caire, a donné sa version des faits sur ce qui n’a pas marché avec cette équipe du Syli avant d’annoncer qu’il a été demandé au sélectionneur, Paul Put, de faire un rapport d’ici la fin de la journée ou au plus tard demain matin (aujourd’hui).

Il faut tirer les leçons…

Mais avant, Mamadou Antonio Souaré a déclaré : « c’est vrai que ce n’est pas là où on doit s’arrêter, on est en reconstruction et il y a eu une défaite. Mais cela ne veut pas dire aujourd’hui qu’il faut tout mettre à l’eau, il faut tout abandonner, mais il faut tirer les leçons… C’est vrai qu’il y a beaucoup d’espoir, tout le monde avait mis de l’espoir, parce que c’est parti du parcours de la qualification et jamais le peuple n’a été aussi mobilisé, jamais il n’y a eu autant d’investissement pour une équipe nationale guinéenne, ce qui fait déjà la fierté guinéenne, parce que, que ça soit le public sportif, que ça soit la fédération, que ça soit l’État, il y a eu des grands moyens qui ont été mis à la disposition de cette équipe. »

j’ai exigé à ce que l’entraineur s’explique

Le premier responsable de la FEGUIFOOT a pris l’exemple sur plusieurs autres équipes favorites de cette compétition, mais qui ont été élimées dès les huitièmes de finale comme la Guinée. Il s’agit notamment de l’Égypte (pays organisateur), le Cameroun (champion en titre) et le Maroc. « Mais qu’à cela ne tienne, dit-il, il faut toujours tirer des leçons… j’ai exigé à ce que l’entraineur s’explique, parce qu’il y a eu des manquements et ces manquements je les ai fait savoir à l’entraineur et j’ai informé le bureau exécutif ».

Un match qui se joue à 21h et qui se termine vers minuit, le matin on nous dit que tout le staff a disparu, du jamais vu dans le football

« Premièrement, pour moi, jamais il n’y a eu tant d’investissements pour une équipe. Même ce que j’ai fait personnellement, il n’y a jamais eu ça dans le football guinéen, à plus forte raison l’État ou encore la fédération… Deuxièmement, c’est du manque de professionnalisme, qu’un match qui se joue à 21h et qui se termine vers minuit, le matin on nous dit que tout le staff a disparu, du jamais vu dans le football. Où ils sont partis ? pourquoi ils sont partis ? Donc c’était prémédité, j’ai fait savoir à l’entraineur. Je lui ai pourtant dit “nous on ne les connaît ni d’Adam, ni d’Ève, c’est toi qui les as amenés et tous ont été payés”… ils sont partis et ce n’est pas nous qui avons payé les billets retours, c’était prémédité », a expliqué Antonio Souaré.

Paul Put n’a pas la main sur l’équipe, ni son staff

Et de poursuivre : « la réponse qu’il (Paul Put) nous a donnée ne m’a pas satisfait. Pour dire que lui-même il n’était pas informé et que ces gens lui ont envoyé un texto à 2h du matin, pour dire qu’ils partent. Et que lui, il a tout fait, mais que ces gens sont partis. D’abord c’est manque de respect, une irresponsabilité qui ne dit pas son nom, je le lui ai dit. Je lui ai dit que c’est moi qui l’ai recruté et que le football, c’est moi qui décide… Aujourd’hui ce sont des choses irréfutables, il (Paul Put) n’a pas la main sur l’équipe, ni son staff et les choses sur lesquelles les gens lui reprochent, il y a quand même une part de vérité ».

nous avons été trahis

Pour terminer, le président de la fédération guinéenne de football a fait entendre ceci : « Je lui ai dit, “ce que tu peux faire, nous on te demande de faire un rapport, pour nous donner d’ici le soir ou au plus tard le matin… parce qu’en ce moment, nous avons été trahis… Et nous te mettons devant des responsabilités, si tu ne prends pas tes responsabilités, nous on prendra les nôtres. Mais nous attendons d’abord le rapport sur tout ce qui s’est dit autour de toi” ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com            

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici