Ce jeudi 8 mai, le cimetière de boulbinet avait fait peau neuve pour accueillir ses hôtes de marque dont l’ambassadeur de France en Guinée, Bertrand Cochery qui, dans son allocution a rappelé que la cérémonie à la quelle participaient tous ses convives consistait en la remise officielle du plan cadastral dudit cimetière qui est l’œuvre d’un citoyen français en la personne de Didier Bazot aux autorités provinciale et communale de Conakry.

Ce document vous édifiera sur les tombes qu’abrite ce cimetière y compris les personnes qui y reposent pour avoir retrouvé tous les noms. Il a aussi rappelé que ce cimetière est un lieu de recueillement partagé entre la France et la Guinée car beaucoup de soldats français et guinéens morts pour la France s’y reposent en paix.

Il a profité de cette allocution pour dire que dans la nuit du sept au huit mai dans le massif du Tigargar à l’est de Tessalit à une vingtaine de kilomètre, un véhicule léger qui transportait trois soldats français de la mission Serval a sauté sur un engin explosif faisant trois blessés qui ont été héliportés à Tessalit pour des soins. L’un d’eux succomba finalement à ses blessures, c’est la huitième victime parmi les soldats français de la mission Serval au nord du Mali. Il était un légionnaire, sous officier du deuxième régiment de parachutistes de Calvi, le sergent chef Calafu. À la mémoire duquel, il a demandé l’observation d’une minute de silence.

Après la minute de silence, il a procédé à la remise de deux exemplaires dudit plan dont le premier à la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kaloum et le second au gouverneur de la ville de Conakry.

Les plans étaient dans des étuis taillés dans du pagne de la région forestière guinéenne.

Après la réception de l’exemplaire du plan cadastral du cimetière des mains de monsieur l’ambassadeur, monsieur le gouverneur a remercié aux noms du président de la république de Guinée, de son gouvernement et de tout le peuple de Guinée, le gouvernement pour ‘‘ce travail laborieux’’. Il a mis un accent sur la préservation de la propreté des lieux en impliquant toutes les autorités de Conakry.

La présidente de la délégation spéciale de Kaloum, Mme Makhady Camara, a souhaité que cette  opération s’élargisse à d’autres cimetières à travers le pays où reposent des citoyens français.

Pour la petite histoire, c’est le huit mai 1945 que l’Allemagne a capitulé sur la base d’une double signature. D’abord à Reims le sept mai, puis à Berlin le huit mai, marquant ainsi la fin de la deuxième guerre mondiale en Europe. Cette commémoration a été restaurée par le président François Mitterrand. Donc c’est la commémoration de la victoire de la France sur l’Allemagne. Au delà de cette victoire militaire grâce à la mobilisation de tous les alliés pour la libération de l’Europe, c’est aussi la semaine de l’Europe que nous fêterons demain et après demain.

Étaient présents à cette cérémonie, M. Bertrand Cochery, ambassadeur de France en Guinée ; le gouverneur de Conakry, M. Soriba Sorel Camara ; la présidente de la délégation spéciale de Kaloum, Mme Makhady Camara, les coopérants militaires français sous la houlette du colonel Renaud Devouge et les membres de U.N.A.C.V.G (Union Nationale des Anciens Combattants et Victimes de Guerres) conduits par leur président en la personne du colonel Conté Thierno. Étaient aussi présents des citoyens et amis de la France et surtout M. Serge Laffont de l’Union des Français de l’Étranger en Guinée.

 

Bayo Ibrahima Kalil