Moussa Magassouba, ministre des Mines

CONAKRY (Guinée) – La cérémonie officielle de lancement des travaux prévus pour l’exploitation des blocs 1 et 2 du Simandou, initialement prévue le mardi 7 décembre, a été « contrariée » par les exigences du nouveau ministre des Mines et de la Géologie, M. Moussa Magassouba.

Selon des sources, qui se sont confiées à WESTAF MINING, le nouveau ministre a tenu à revoir tout le dossier relatif à la future exploitation avant de prendre une décision.

Un haut responsable de SMB-WINNING a dit à WESTAF MINING que la cérémonie a été « décalée de quelques jours en accord avec le ministère des Mines » sans donner plus de détails.

SMB-WINNING, vainqueur de l’appel d’offre international, organisé en 2019 par le gouvernement guinéen, a effectué plusieurs travaux sur certains sites en Guinée, notamment au niveau de la future mine à Kérouané (à l’est du pays), commencé à creuser des tunnels et débuté l’aménagement du port en eau profonde à Moribariah, dans la préfecture de Forecariah, elle-même située à environ 100 km de la capitale Conakry.

Le projet Simandou Nord (Blocs 1 et 2) va nécessiter un investissement d’au moins 14 milliards de dollars USD.

L’autre compagnie « concurrente » à SMB-WINNING sur le même site est le géant Rio Tinto qui contrôle les blocs du Simandou sud (blocs 3 et 4).

Source : Westaf Mining

Le titre de l’article est de guinee7